Toronto: Les Dominicains ouvrent la plus grande conférence théologique depuis 1967

Imprimer

 

02/07/2015

TORONTO - La plus grande conférence théologique à Toronto depuis 1967 a réuni plus de 200 chercheurs à l’Université du Collège St. Michael. Pour l’ordre dominicain, co-responsable de l’événement qui s’est tenu du 7 au 9 mai 2015 sous le thème : «Vatican II et la promesse de renouveau » avec l’Université du Collège St. Michael et l’Institut de recherche de Vatican II, les trois jours de séminaires et de débats ont été  passionnants, a déclaré le Maître de l’Ordre des Prêcheurs, le Frère Bruno Cadoré, rapporté par Michael Swan du Catholic Register.

Le Frère Cadoré, qui dirige l’ordre dans le monde entier, a déclaré que cette rencontre a été l’occasion pour les Dominicains de servir l’Église avec de nouveaux moyens.  Selon le Frère Cadoré, la vocation dominicaine de la prédication aujourd’hui s’articule principalement sous la forme de la conversation.

Pour sa part, rapporte Michael Swan, Sr. Mechtilde O’Mara des Sœurs de Saint-Joseph a précisé que la conférence a permis que le Concile Vatican II et le pape François soient mieux compris une fois que vous remarquez que dans les Évangiles Jésus apparaît le plus souvent comme un invité plutôt qu’un hôte.

Bien que la conférence soit pleine de concepts parfois difficiles, d’idées abstraites, la chose qui la rend passionnante est une vision de l’Église qui est axée sur la façon dont les gens interagissent les uns avec les autres plutôt que ce qui les définit par les mots, a expliqué Tashia Toupin, étudiante en Divinité.

Michal Swan précise que la conférence est la première de huit conférences internationales célébrant le 800e anniversaire de la fondation des Dominicains. Pour le Frère Cadoré, il n’y a rien d’étrange pour les Dominicains à célébrer leur 800e anniversaire en se réunissant pour favoriser une conversation à propos de l’Église. Il y a huit cents ans, l’Église se trouvait sur un terrain incertain entouré par une culture de décalage. Les Dominicains ont répondu afin de sortir de l’incertitude pour aller sur la route et parler aux gens de l’Évangile.

 

Source: auvidec.ca

 

 

 

 

AddThis Social Bookmark Button