Leadership comme un cheminement vers la guérison

Imprimer

 

 

UISG - La réunion a été ouverte le vendredi 3 mai avec un regard sur le Concile Vatican II, en soulignant combien le service de l'autorité est avant tout un service de communion. Le parcours a continué le samedi avec les réflexions sur les Ecritures, en saisissant le sens de la responsabilité et de l'amour inconditionnel qui doit animer ceux qui sont appelés au service de l'autorité.

La journée de dimanche a porté sur les dynamiques psychologiques et spirituelles de ceux qui prennent une tâche de responsabilité qui n’est certainement pas toujours facile et gratifiante. Les paroles de Jésus: «Talitha Kum» (Mc 5,41) peuvent être considérées comme le paradigme de la journée. En effet, l'autorité consiste à soulever, donner de la force aux membres de leurs communautés, surtout quand ils sont dans la faiblesse et dans la fatigue ; mais il s’agit surtout c’est de reconnaître la parole guérissante de Jésus dans leur vie.

La fraternité comme une grâce


Sr. Mary Pat Garvin RSM a traité  la question délicate et épineuse de comment entendre et  comprendre l'autorité religieuse aujourd'hui. Elle a mis au point une métaphore: la fraternité comme une grâce. «Être des compagnons de la grâce – a dit Sr.  Marie – créer des relations entre nous comme celles entre Jésus et ses disciples, voilà l'engagement constant de nos congrégations ».

On est compagons de grâce quand  on garde ensemble deux niveaux: la qualité des relations et la possibilité de partager le leadership. En d'autres termes, d'une part, il doit y avoir une attention constante à la personne, à  son histoire, avec le soin d’elle-même (spirituel, psychologique, physique, émotionnel) et d’autre part construire un consensus avec la communauté, de telle sorte que l'autorité est capable de générer la vie.

Deuxièmement, l'autorité doit savoir unir  la mémoire et l’avenir: la mémoire "libère de l'énergie pour les disciples" et le futur qui est déjà présente en fait la mémoire, le passé de nos fondateurs et fondatrices, un événement encore plein de grâce et de gratitude. Bien sûr, nous ne devons pas cacher les crises  que le service de l'autorité implique, mais chaque crise cache  une occasion de renouveau et de vie.

Enfin, le pouvoir que chaque autorité garde doit être utilisé pour trois raisons: encourager, créer l’hospitalité dans les cœurs et les communautés, transformer les déceptions en espoir, les maladies en  processus de guérison, les infractions en chemin de  réconciliation. Talitha Kum!

Prophètes d'espérance


L'après-midi a été presque entièrement consacrée à la réunion institutionnelle et conviviale avec le Cardinal  João Braz de Aviz préfet de la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique. Beaucoup de questions auxquelles le préfet ne s’esst pas soustrait, questions orientées à la recherche de la vérité, l'esprit de fraternité, l'encouragement à poursuivre le travail et la mission, souvent dans des endroits difficiles et le martyre. Juste un avertissement: «Vous devez être des prophètes de l'espoir", et une grande récompense: «Vous êtes précieuses  pour l'Eglise."

«Je te le dis, lève-toi!"


Le contenu final de la journée a été proposé par sr. Estrella Castalone FMA, qui a présenté le travail précieux de Talitha Kum, le Réseau international de la Vie onsacrée contre la traite des personnes, réseau né au sein de l'UISG dans  la cadre d’un projet artie d'un cycle de projet, en collaboration avec l'OMI et financé par le gouvernement des États-Unis, Bureau de la population, des réfugiés et des migrations. Un beau témoignage de la façon dont les communautés religieuses et les personnes guéries sont capables d'accomplir des actes de guérison pour nombre de frères et sœurs qui sont dans l'ombre de la mort. Talita Kum!

 

PHOTOS


Cliquez ici pour voir les photos du 5 mai 2013.


VIDEO


Cliquez ici pour voir la vidéo du 5 mai 2013.

 

Publié : 06/05/2013

 

AddThis Social Bookmark Button