Appelées à une autorité partagée

Imprimer

VIE CONSACRÉE - Je suis Marie Françoise, c'est depuis 18 mois que je suis Supérieure Générale des Petites Sœurs de l'Assomption.  J'étais à Madagascar où je venais de passer une année. Nous sommes une équipe de cinq personnes: une Colombienne, une Irlandaise, une Française, une Espagnole et moi-même, Française.

 

Nous faisons partie de la grande famille de l'Assomption. Notre fondateur, le Père Etienne Pernet, un Assomptionniste, a voulu nous donner la même devise de l'Assomption. Et pour lui, notre Adveniat Regnum Tuum (A.R.T.) doit se manifester aussi parmi les pauvres et les petits.

Nous trouvons que notre charisme intéresse encore les jeunes. Nous avons des candidates à Madagascar, en République Démocratique du Congo et aux Philippines.

Nous allons toujours de l’avant avec notre œuvre d'évangélisation de la famille ouvrière et pauvre. Notre fondateur, le Père Pernet aimait nous définir comme « femmes, religieuses, apôtres ». Notre mission est de suivre le Christ et de le faire connaître. Nous cherchons à ce que les personnes reprennent le goût de vivre et à ce que chaque jeune découvre sa vocation. Nous avons tous une vocation.

Pendant la session des Supérieures Générales tenue à Rome du 03 au 07 mai 2013, où il était question du leadership, nous avons été appelées à une autorité partagée, une collaboration de la hiérarchie avec toutes les sœurs.

A l'audience du Pape, le 8 mai 2013, nous avons été appelées à la communion et à la fraternité. Le Pape François a demandé à ce que la vie religieuse exprime quelque chose de la maternité. L'Eglise doit révéler sa tendresse maternelle. L'Eglise doit être à la fois un père et une mère.

 

http://www.assumptio.org

Publié : 11/06/2013

 

AddThis Social Bookmark Button