Mozambique: NON aux ‘voleurs des terres’

Imprimer

21/04/2015

2 Mappa MozambicoJUSTICE ET PAIX - Le Ministère de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire du Gouvernement de Maputo a publié un document de 204 pages où l’on présente la cession de 102.000 km2 de terres (un tiers de la superficie de l’Italie) ) au Consortium ProSAVANA, composé par des entrepreneurs du Mozambique, du Japon et du Brésil. Ces terres très fertiles se trouvent dans les régions septentrionales de Nampula, Niassa e Zambézia. Dans ces régions sont concentrées 4.200.000 personnes ; il est incroyable que le Mozambique, qui peut compter sur environ 30 millions d’hectares de terres cultivables, cède 10,2 millions d’hectares à un consortium privé.

Le gouvernement de Maputo affirme que ce projet servira à des petites paysans et pour l’alimentation de la population, mais on sait très bien que ce projet utilisera un nombre très limité de main d’œuvre locale parce qu’on utilisera des moyens mécaniques de haute technologie et le produit final sera uniquement pour l’exportation.

Où finira toute la population qui sera chassée de ses terres ? Quel sera l’impact sur le milieu de ce méga projet ? Quelles retombées sur les nappes d’eau ? Quels seront les effets politiques sur les équilibres fragiles sur lesquels repose aujourd’hui la paix au Mozambique ?

Nous lançons un cri d’alarme contre cet énième acte de ‘land grabbing’ qui sera payé lourdement par les plus de 4 millions de personnes qui vivent dans ces régions.

Document

Communiqué de presse

Source: prosavana.gov.mz

 

AddThis Social Bookmark Button