L'Église se mobilise pour sauver l'Amazonie

Imprimer

06/03/2015

amazzonia2JUSTICE ET PAIX - L’Amazonie est « une source de vie dans le cœur de l’Église » où les cultures ancestrales expriment l’harmonie entre l’homme et la nature. Le Réseau ecclésial pan-amazonien (REPAM) a été présenté ce lundi matin en salle de presse du Saint-Siège à l’occasion d’une réunion de deux jours de ses membres au Vatican.

« L'Église n’est pas en Amazonie comme quelqu’un qui a fait ses valises pour s’en aller après l’avoir exploitée. Depuis le début, elle y est présente avec des missionnaires, des congrégations religieuses, des prêtres, des laïcs et des évêques, et sa présence est déterminante pour le futur de cette région », avait déclaré le Pape François le 27 juillet 2013 aux évêques brésiliens.

Cette initiative née à Aparecida en 2007 est le fruit de la coopération des huit pays riverains du bassin amazonien : Brésil, Bolivie, Pérou, Equateur, Colombie, Venezuela, Guyana, Surinam, auxquels s'ajoute le territoire de la Guyane française. Elle vient de la prise de conscience que la mission de l’Église catholique est « de conserver toute la création, la beauté de la création comme nous le dit le livre de la Genèse et comme nous le montre saint François d’Assise : c’est d’avoir du respect pour toutes les créatures de Dieu et pour l’environnement dans lequel nous vivons », comme le déclarait le Pape François le 19 mars 2013, lors de la messe d'inauguration de son pontificat. Il réaffirme en cela le mandat donné par Benoît XVI, comme le précise le REPAM.

L’objectif principal du REPAM est d’affirmer « l’option de l’Église pour la défense de la dignité humaine et de la justice pour ce territoire fondamental pour l’humanité, traçant des voies de collaboration entre les réseaux internationaux ecclésiaux face à cet énorme défi de la Pan-Amazonie.»

Au micro de Xavier Sartre, Michel Roy, secrétaire général de Caritas Internationalis, un des principaux acteurs de ce réseau, revient sur cet objectif et sur les moyens mis en œuvre pour sa réalisation. mp3 icon

Source: Radio Vatican, 02/03/2015

AddThis Social Bookmark Button