English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Le “Sanctuary Model”

Envoyer Imprimer PDF

TÉIMOGNAGE - Les Services du Bon Pasteur interviennent auprès de nombreuses femmes et de jeunes dans des domaines variés : prise en charge des victimes de violences conjugales/domestiques, placement en familles d’accueil, justice pour mineurs, programmes d’appui et de conseil au profit de familles fragilisées par des traumatismes liés au stress et à la violence que les personnes ont pu subir. Sous l’effet dévastateur du choc traumatique, le sentiment de sécurité, le moi et l’auto-efficacité de ces personnes peuvent se trouver gravement affectés, de même que leur capacité à maîtriser leurs émotions et à interagir avec les autres. Dans notre recherche de solutions, le “Sanctuary Model » nous est apparu comme le plus efficace. Nous l’avons choisi parce que nous sommes convaincues qu’il épouse fidèlement la démarche de compassion qui sous-tend nos actions et qui constitue depuis toujours le socle de notre philosophie, de nos traditions et de nos valeurs.

Le modèle “Sanctuary” repose sur la prise en compte et la compréhension des traumatismes dans le but d’offrir de meilleurs services aux publics concernés et de garantir le fonctionnement sain et efficace des organisations chargées d’aider les survivants de traumatismes. Le postulat de base de ce modèle est que l’exposition au traumatisme représente l’expérience la plus centrale et structurante de la vie de ces survivants. En conséquence, les intervenants vont devoir prendre en compte le caractère central et incontournable de ce traumatisme dans tous les volets de la prestation de services. Le Dr. Bloom est la psychiatre qui a développé le “Sanctuary Model” ; les membres de son équipe ont soigneusement étudié les perspectives thérapeutiques pré-existantes de manière à pouvoir bâtir leur programme d’approche innovant. En effet, la théorie du Traumatisme, la psychiatrie sociale, les communautés thérapeutiques, l’approche démocratique, ou encore l’accent mis sur la sécurité physique et émotionnelle, tout cela existait bien avant l’apparition du modèle “Sanctuary” – mais c’est bien le Dr. Bloom et ses collègues qui furent les premiers à réaliser une synthèse de ces différentes perspectives thérapeutiques pour donner naissance à une nouvelle approche holistique.

Le “génie” de ce modèle, c’est qu’il met à la disposition des intervenants des outils d’une simplicité trompeuse dont l’efficacité se révèle redoutable : chacun de ces outils a en effet été spécialement conçu par des experts du traumatisme afin de permettre le traitement et la guérison des survivants. Le “système d’exploitation” de “Sanctuary” repose sur Sept Commandements : Non-violence, Communication Ouverte, Intelligence Emotionnelle, Collaboration, Apprentissage Social, Responsabilité Sociale, ainsi que Croissance et Changement.  Chacun d’entre eux, prenant le contrepied d’une caractéristique essentielle commune à toutes les formes de traumatismes, constitue une opportunité spécifiquement ciblée de guérir d’un  traumatisme. Un autre outil simple, mais plus puissant qu’il n’y paraît, est la priorité accordée à la restauration d’un sentiment de sécurité et à la gestion émotionnelle de la perte et de la résilience pour affronter les défis de l’avenir, le tout étant symbolisé par l’acronyme S. E. L. F* (*en français SEPA – NdT). C’est dans ces quatre domaines qu’il faut opérer prioritairement pour que les bénéficiaires des soins parviennent à guérir totalement.

S’il cible le traitement des besoins spécifiques des jeunes,  le “Sanctuary Model” vise également à favoriser le renforcement de leurs aptitudes en matière de communication interpersonnelle. A travers l’apprentissage de diverses techniques de gestion des émotions, ces jeunes construisent et développent leurs habiletés cognitives, munis d’outils leur permettant de tisser des liens sociaux et des relations d’attachement saines.


Les principes clés des Pratiques Sensibles au Traumatisme au sein des Services du Bon Pasteur


Au fil des années, la mise en pratique du Modèle ‘Sanctuary’ par les Services du Bon Pasteur a entraîné un changement profond dans les mentalités et dans la manière dont nos personnels abordent la problématique des victimes de traumatismes. On est ainsi passé de l’approche traditionnelle du “qu’est-ce qui ne va pas chez toi ?” au point de vue plus pertinent du “que t’est-il arrivé ?”. La formation de nos personnels sur les conséquences parfois dévastatrices de l’adversité, du traumatisme et du stress sur l’être humain a été, et demeure, une priorité absolue au sein de notre agence. Beaucoup de temps et d’attention ont été consacrés de manière formelle ou informelle à la formation, à un accompagnement tutoral permanent et à des révisions programmatiques régulières afin d’accroître le degré de sensibilisation et de compréhension des conséquences du stress chronique et de ses symptômes, que ce soit chez les bénéficiaires de nos programmes, chez les membres de nos équipes ainsi que sur l’organisation dans son ensemble.

Aujourd’hui, il est devenu courant d’entendre cette banale mais pourtant si profonde question - “Qu’est-il arrivé?”-  utilisée d’emblée en tant qu’instrument de diagnostic pour découvrir dans quelles termes le problème se pose, pour identifier de quelle manière les événements passés ont pu contribuer à créer les actuelles difficultés psychologiques, physiologiques, cognitives et sociales auxquelles se heurtent ceux qui participent à nos programmes, et enfin pour nous permettre d’établir un lien entre les symptômes observés et les troubles du comportement qui affectent la personne. Bien que le passage d’un ancien système de croyances limitantes à un nouveau système plus ouvert et créatif puisse constituer un processus long et ardu, les mesures que nous avons prises pour remettre en cause nos schémas mentaux ont accouché d’une approche sensible au traumatisme, efficace et universelle, qui a radicalement transformé nos méthodes de travail et que l’on retrouve désormais dans tous nos programmes d’aide.

Les Sept Commandements du “Sanctuary Model” nous fournissent un cadre de référence qui oriente nos choix, nos croyances ainsi que nos pratiques individuelles et organisationnelles, en créant et en alimentant un  environnement sensible au traumatisme. Ces Commandements forment l’ossature du modèle “Sanctuary”, modèle dans lequel nous nous retrouvons immergées tout au long de nos missions quotidiennes. Si nous nous efforçons de créer un milieu thérapeutique qui renforce la mise en pratique de chacun des Commandements, c’est parce que ceux-ci imprègnent profondément la vision, la mission, la philosophie du soin et les valeurs fondamentales de notre agence; ils font en effet apparaître avec évidence l’existence d’un lien palpable entre le système de croyances propre aux Services du Bon Pasteur et celui établi par le modèle “Sanctuary”.

Ce mariage harmonieux entre les Commandements prônés par ce modèle et la vision défendue par notre agence nous a fourni l’occasion de prendre conscience que ‘Sanctuary’, loin de faire concurrence à notre travail ou d’entraver l’accomplissement de notre mission, en réalité les renforce. Nous avons fait preuve d’inventivité en créant une politique, des procédures et des pratiques qui préconisent l’usage des Commandements du modèle ‘Sanctuary’, renforçant par là-même en retour, par un cercle vertueux, la vision, la mission, la philosophie du soin et les valeurs fondamentales qui sont les nôtres.

Cependant, pour que notre changement organisationnel soit réellement fructueux, nous savons qu’il faudra que les Sept Commandements qui sont à la base du modèle ‘Sanctuary’ deviennent des commandements internes que tous ceux qui travaillent chez nous auront préalablement et définitivement faits leurs. De fait, nous n’avons de cesse que d’offrir, à la fois à nos personnels et aux bénéficiaires de nos programmes, des opportunités de se lancer dans ce voyage dont le but est d’adhérer sans restriction aux Commandements du modèle ‘Sanctuary’. C’est à travers ce processus “d’appropriation” que les membres de notre équipe et les participants à nos programmes endossent un rôle actif dans la création et la préservation d’un environnement sensible au traumatisme.

La mise en oeuvre du “Sanctuary Model” par les Services du Bon Pasteur a abouti à une réduction significative des incidents critiques du type agression. Ce modèle nous aide à maintenir un environnement sécurisant et protecteur, mais également à proposer toute une gamme d’interventions thérapeutiques visant à adopter des mesures correctives en matière de développement personnel, que ce soit en répondant par le traitement approprié aux besoins de publics jeunes souffrant de troubles émotionnels et comportementaux ou par la prise en compte d’épisodes de maltraitance ou d’exposition à la violence domestique et communautaire. Même si parfois nous nous trouvons confrontées à des défis difficiles au cours de ce voyage de croissance et de transformation, notre attachement aux principes du “Sanctuary Model” ne faiblit pas. C’est donc haut et fort que nous affirmons que les Services du Bon Pasteur créent et entretiennent véritablement une culture organisationnelle sensible au traumatisme, une approche qui favorise le mouvement vers la guérison, la croissance et la transformation. A l’issue d’un long processus de labellisation, nous avons officiellement obtenu en 2012 la certification délivrée par le Sanctuary Institute. Dans leur rapport, les auditeurs ont noté que les Services du Bon Pasteur forment une “authentique communauté sensible au traumatisme.”

 

Soeur Paulette Lo Monaco

http://www.buonpastoreint.org/

Publié: 07/10/2013

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap