English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Dieu gagne toujours la bataille

Envoyer Imprimer PDF

TÉIMOGNAGE - Mon nom est Carmen Martin Mendez et je suis  originaire d'Espagne.
Ma vocation est née presque avec moi, car je me souviens que toujours, depuis mon enfance,  je voulais devenir missionnaire, mais sans devenir «religieuse» et cet obstacle semblait être insurmontable.

À l'école, j'ai toujours fait partie du «Groupe Étudiants Missionnaires» et j'étais passionnée pour les Missions. Je voulais être heureuse et ma vie était orientée vers le mariage. Mais Dieu ne me laissait pas tranquille et à l'intérieur de moi je portais cette "épine". Le Seigneur m’a envoyé des messages clairs, mais je lui ai opposé résistance. Puisque Il est le plus fort, Il a gagné. Et je peux dire que depuis le jour où j'ai décidé, j'ai eu la paix, même s'il m'ont fallu des années pour réaliser ce que je me suis proposée.

D’après le conseil de mon directeur spirituel, j'ai étudié pour devenir infirmière, puisque  cela aurait pu être utile en mission ; il me disait: «Si tu tiendras le coup à l'école d’infirmière (qui à l'époque se déroulait dans un collège résidentiel), peut-être tu ira également résister au couvent ". J'ai étudié A.T.S. et quand j'étais en train de terminer les études, je pensais de chercher une congrégation exclusivement missionnaire, mais je n’en connaissais aucune. Près de ma maison habitaient les Pères Blancs, et j'avais pensé de m’adresser à eux. Mais un jour, une revu missionnaire "Mundo Negro" est arrivée à notre école et j'ai vu que là il y avait juste ce que je voulais. J'ai eu une rencontre avec le P. Faré,  qui m'a mise en contact avec les Sours Missionnaires Comboniennes.

Jusqu’au jour où je suis partie, je n'avais pas encore vu une Sour Combonienne, ni je savais comment elles vivaient,  je ne savais rien du tout. J'étais sûre que quoi qu'il en soit, ce qui m'aurait été demandée, j'étais déterminée à faire face à quoi que ce soit, afin de devenir une missionnaire, même si pour cela  je devais devenir «religieuse». On ne  peut  pas lutter contre Dieu! J'ai fait la première période de formation en Italie et un mois après l’émission de mes premiers voux,  je suis partie tout de suite vers ma première mission, en compagnie de cinq sours.

J'ai toujours été en Amérique Latine: d'abord en Équateur, à Esmeraldas, lorsqu'on achevait  la construction de l'Hôpital de Saint Lorenzo, où j'ai été affectée. Après une brève période en Europe et trois ans au Mexique, je suis retournée à l'hôpital de Saint Lorenzo. Et lorsque l'hôpital est devenu propriété des Sours  Filles de la Charité, j'ai  été appelée à travailler dans les  missions de El Carmen, Santa Maria des Cayapas, Esmeraldas, Quito et  Costa Rica.
Lorsque le Costa Rica est devenu partie de la Province du Mexique, j'ai  été affectée  à la communauté du postulat de Guadalajara, où je suis restée  presque  douze ans. Là, j'ai contribué à la formation des candidates postulantes, je faisais des traductions pour la congrégation, et même un peu d'apostolat auprès des malades de la région. Actuellement je suis dans l'arrière-garde de la province d’Europe, c’est cela ma mission maintenant.

La vie missionnaire est tout pour moi: c'est ma vie. Je ne conçois pas ma vie autrement, sauf d'être là où je dois être, alors je suis en paix, en sérénité, et avec une grande satisfaction. J’ai un grand besoin de remercier continuellement Dieu car il m’a aidée à trouver le bon chemin dans ma vie. J’ai aussi rencontré des problèmes ou des moments difficiles, mais même à ce  moment là, j'ai toujours gardé la paix dans mon cour, j'ai toujours été convaincue  que Dieu me donne ce qui est le mieux pour vie.
J'ai eu la chance d'aller en mission tout de suite après ma profession religieuse et donc je me retiens privilégiée. J'ai toujours trouvé de l’appuie dans ma famille et dans la communauté. Je suis très reconnaissante à Dieu et à chaque personne qu'Il a mis sur mon chemin.

 

Sr. Carmen Martin Mendez

http://www.comboniane.org/

Publié: 27/09/2013

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap