English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Rapport sur la faim dans le monde

Envoyer Imprimer PDF

JPIC - Près de 870 millions de personnes, soit un habitant de la planète sur huit, souffraient de sous-alimentation chronique en 2010-2012, selon le dernier rapport sur la faim dans le monde diffusé aujourd'hui par les Nations Unies.

L'état de l'insécurité alimentaire dans le monde 2012 (SOFI) publié par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds des Nations Unies pour le développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM), présente de meilleures estimations de la sous-alimentation chronique, basées sur une méthodologie et des données améliorées couvrant les deux dernières décennies.

La grande majorité des personnes souffrant de la faim, soit 852 millions, vivent dans les pays en développement - environ 15 pour cent des habitants de ces pays - tandis que 16 millions de personnes sont sous-alimentées dans les pays développés.

Le nombre total de personnes sous-alimentées a baissé de 132 millions entre 1990-92 et 2010-12, ou de 18,6 pour cent à 12,5 pour cent de la population mondiale, et de 23,2 pour cent à 14,9 pour cent dans les pays en développement, ce qui met l'Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) à portée de main si des mesures appropriées sont prises.

Entre 1990 et 2007, le nombre d'affamés a diminué plus rapidement qu'on le croyait auparavant. Depuis 2007-2008, toutefois, les progrès mondiaux dans la réduction de la faim se sont ralentis puis stabilisés.

«Dans ce monde aux possibilités techniques et économiques sans précédent, il nous paraît totalement inacceptable que plus de 100 millions d'enfants de moins de cinq ans souffrent d'insuffisance pondérale, et donc dans l'incapacité de réaliser pleinement leur potentiel humain et socio-économique, et que la malnutrition infantile soit, chaque année, une cause de décès pour plus de 2,5 millions d'enfants», soulignent, dans la préface du rapport, José Graziano da Silva, Kanayo F. Nwanze et Ertharin Cousin, respectivement chefs de la FAO, du FIDA et du PAM.

«Nous notons avec une préoccupation particulière que la sortie de l'économie mondiale de la crise financière reste fragile. Néanmoins, nous appelons la communauté internationale à redoubler d'efforts pour aider les plus pauvres à réaliser leur droit fondamental à une nourriture suffisante. Le monde possède les connaissances et les moyens d'éliminer toutes les formes de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition», ajoutent-ils. Une «double approche» est nécessaire, basée sur le soutien à une croissance économique englobant tous les secteurs, y compris l'agriculture, et des filets de sécurité pour les plus vulnérables.

La présentation complète du rapport est disponible sur le site de la FAO: http://www.fao.org/news/story/fr/item/161819/icode/



Journée mondiale de l'alimentation,

16 octobre 2012


Les coopératives agricoles nourrissent le monde



Le thème officiel de la Journée mondiale de l’alimentation, annoncé chaque printemps par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), est au cœur des célébrations de la Journée et renforce la sensibilisation et la compréhension des approches visant à éliminer la faim.

“Les coopératives agricoles nourrissent le monde” est la dénomination officielle du thème 2012. Elle a été choisie pour souligner le rôle des coopératives dans l’amélioration de la sécurité alimentaire et leur contribution à l’éradication de la faim.

L’intérêt pour les coopératives et les organisations rurales est également reflété dans la décision de l’Assemblée générale de l’ONU de proclamer 2012 “Année internationale des coopératives.”

http://www.fao.org

Publié : 10/10/2012

 

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap