English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Soyez « modèles à imiter

Envoyer Imprimer PDF

CONGO – Poursuivant sa visite pastorale en République démocratique du Congo S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, a rencontré le 3 juillet, les religieux et les religieuses réunis au Centre interdiocésain de la Conférence épiscopale.

Dans son discours, le Cardinal a tout d’abord remercié les religieux pour leur engagement missionnaire en cette terre : « Les religieux et les religieuses des différentes Congrégations missionnaires internationales et locales ont joué un rôle historique dans l’Evangélisation de ce pays. Vous êtes les héritiers de ces vaillants hérauts de l’Evangile, chargés aujourd’hui de poursuivre la tradition de l’engagement missionnaire des personnes consacrées pour l’annonce de la Bonne Nouvelle ».

L’Association des Supérieurs majeurs (ASUMA) et l’Union des Supérieures majeures (USUMA) représentent 10.600 personnes consacrées dont 7.000 femmes. « Ce nombre élevé de membres – a souligné le Cardinal – est un signe éloquent de fécondité de la vie religieuse consacrée qui, partant des congrégations internationales et missionnaires, s’est diversifiée et enrichie avec la création des congrégations locales dynamiques et bien dévouées à la mission ». Après avoir cité le témoignage héroïque de la Bienheureuse Anuarite Nengapeta Clémentine, Vierge et Martyre, le Cardinal a rendu hommage « à toutes les générations de personnes consacrées qui ont œuvré et à celles qui continuent d’œuvrer au service de l’évangélisation et de la promotion humaine dans ce pays, en acceptant d’offrir leur vie et leurs peines pour Dieu seul et son Evangile ».

Dans son discours, le Cardinal Filoni a également souligné combien la vie consacrée est « précieuse pour l’Eglise » et revêt un rôle important « dans la vie ecclésiale et missionnaire » en ce que « les personnes consacrées sont une aide nécessaire et précieuse à l’activité pastorale ». Il a ensuite rappelé que « la vie religieuse consacrée est profondément enracinée dans l’exemple et dans l’enseignement de Jésus ». C’est pourquoi les personnes consacrées, dans leur vie quotidienne, doivent accorder à la prière et à la méditation de la Parole de Dieu une place centrale. Le Message envoyée par la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples dans le cadre du récent 50ème anniversaire de l’ASUMA/USUMA, rappelait que « l’Eglise, en particulier en R.D. Congo, attend beaucoup des personnes consacrées, à propos du témoignage dans la vie de prière, et de communauté, dans l’éducation, la santé, la promotion humaine et le service pastoral ». Le Préfet du Dicastère missionnaire a ensuite invité à affronter avec courage et détermination les problèmes et les manquements de la vie religieuse mis en évidence à l’occasion de ce jubilé, en prenant les mesures nécessaires, dont, en premier lieu, « un discernement sérieux et rigoureux des candidats, une formation intégrale de qualité et une formation permanente qui favorisent leur croissance humaine et spirituelle ».

Enfin, après avoir exhorté les religieux à « travailler en profonde communion avec l’Église locale et son premier responsable, l’Évêque », en privilégiant le dialogue et en respectant les prérogatives de chacun, le Cardinal Filoni a conclu par cette exhortation : « Puissiez-vous donc mettre vos personnes et vos charismes respectifs au service de votre Pays, surtout pour donner des motifs d’espérance aux fils et filles du Congo qui vivent des situations pénibles et dramatiques, dues aux guerres successives à l’insécurité et à la pauvreté qui frappent le pays. En mal de réconciliation et de paix, assoiffés de justice, vos concitoyens ont besoin de témoins et de modèles à imiter pour reconstruire une société nouvelle ».

 

http://www.fides.org

publié : 05/07/2012

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap