English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Sœur Azezet reçoit un Prix américain

Envoyer Imprimer PDF

ETATS-UNIS – Le 19 Juin 2012, sœur Azezet Kidane, originaire de l’Érythrée, une sœur combonienne à Jérusalem, a reçu le Prix des Héros de la part du département d’Etat américain contre le trafic de personnes. Sœur Azezet a été reconnu pour sa contribution à exposer et à mener, en collaboration avec Médecins pour les Droits de l’Homme (PHR) – Israël, une campagne visant à sensibiliser le monde entier concernant le trafic systématique, les enlèvements, et la torture des réfugiés dans le désert du Sinaï avant leur entrée en Israël. L’octroi du Prix a coïncidé avec la publication du rapport annuel du Département d’Etat contre le trafic de personnes.

Sœur Azezet Kidane a déclaré : « Au cours des deux dernières années, des centaines de demandeurs d’asile, victimes de torture et de trafic, ont partagé avec moi, la voix tremblante, les histoires insupportables de douleur physique et émotionnelle subie aux mains de trafiquants dans le désert du Sinaï. Aucun être humain ne devrait jamais avoir à entendre les témoignages choquants que je recueille tous les jours à la clinique libre de PHR – Israël. En ce moment même, les demandeurs d’asile sont détenus de force, torturés et tués dans le Sinaï et le monde n’agit pas suffisamment pour les sauver de ces horreurs. Nous, à PHR – Israël, faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider ces victimes, mais nos efforts ne peuvent être l’unique solution. Ils ont besoin de l’aide de tous, et nous ne pouvons pas leur tourner le dos. J’espère que la reconnaissance de ce prix donnera une voix aux victimes et suscitera une action et une coopération internationales qui assureront un accompagnement pour les victimes en Israël et le démantèlement des camps de trafic et de torture dans le désert du Sinaï. »

Par le biais de ces témoignages, PHR-Israël a appris que 59% des nouveaux patients de la clinique ont été exposés à la torture et/ou à des traitements cruels, inhumains ou dégradants de la part des trafiquants dans le désert du Sinaï. 81% des patients de la clinique déclarent avoir été en captivité ou enchaîné dans le Sinaï, alors que 39% d’entre eux témoignent avoir été confrontés à la torture ou à la mort d’une autre personne sur leur chemin vers Israël. 11% des patients présentent des cicatrices sur leur corps, et environ 178 patients ont déclaré avoir été la cible de tirs en traversant la frontière israélo-égyptienne.

Sœur Azezet est un membre actif de la commission de coordination pour le travail pastoral avec les travailleurs migrants et demandeurs d’asile du Patriarcat latin.

 

www.lpj.org

Publié : 28/06/2012

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap