English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Carême 2012

Envoyer Imprimer PDF

MESSAGES - Le Cardinal Robert Sarah, Président du Conseil Cor Unum, a présenté le message papal pour le carême. Ce document, a dit le Cardinal, est destiné à attirer l'attention des fidèles sur le bien du prochain, sur la communion, l'attention, la compassion et le partage avec nos frères qui souffrent ou sont dans l'indigence. Puis il a souligné un aspect de la vie chrétienne mis en évidence dans le message: la correction fraternelle.

« La charité nous enseigne que nous n'avons pas qu'une responsabilité matérielle envers l'autre, mais aussi morale et spirituelle... Il est évident qu'une certaine idéologie, en exaltant les droits individuels, risque de provoquer un isolement de la personne, voire sa solitude... quand l'appel à la communion est niée au nom de l'individualisme, c'est notre humanité qui en pâtit, trompée par le mirage d'un impossible bonheur autonome. Nous devons nous aider les uns les autres en sachant que nous sommes responsables les uns les autres... L'action de l'Eglise dans le monde doit également être conduite à la lumière de la correction sous le signe de la vérité et de la charité... On pense parfois  que c'est l'appétit de pouvoir ou la nostalgie qui justifieraient les préoccupations de l'Eglise, et son opposition franche à certaines manifestations de la culture ambiante, alors qu'elle ne veut que le bien de l'homme et du monde. Son action ne s'inspire ni de la condamnation ni de la récrimination, mais de la justice et de la miséricorde qui implique d'appeler les choses par leur nom. C'est pourtant ainsi qu'on découvre les racines du mal, qui attirent souvent l'homme contemporain. Il s'agit de la mission prophétique de l'Eglise ».

« Dans l'Ancien Testament, le prophète est l'homme appelé par Dieu à annoncer au peuple la volonté divine... Il est clair que la revendication d'une plus grande justice sociale fait partie de la mission de l'Eglise...qui ne peut se taire face à tant de personnes mourant du manque de l'indispensable alors que d'autres s'enrichissent de l'exploitation d'autrui... L'avidité est à la base de la crise, avec la recherche effrénée de l'argent hors de tout scrupule et d'attention à qui n'a rien... C'est pécher, et l'Eglise est prophétique lorsqu'elle dénonce un péché qui blesse l'individu comme la société ». Le Pape, a ensuite dit le Cardinal Sarah, va encore plus loin en affirmant que « l'Eglise est prophète en ce monde pour dénoncer aussi l'absence de Dieu... Notre société sécularisée vit et s'organise sans tenir compte de Dieu, se plongeant dans une pauvreté plus tragique que la pauvreté matérielle, une pauvreté qui implique le rejet de Dieu de la vie socio-économique, la révolte contre les lois divines et naturelles... La première responsabilité de l'Eglise est de rappeler à chaque génération le caractère fondamental de la dimension spirituelle. Le prophète d'aujourd'hui doit dire au monde que Dieu est présent, et que sans son encouragement à la solidarité et au partage, la vie s'éteint et la fraternité se dissout dans le vide de l'utopie. L'homme a une vocation surnaturelle et une conscience dans laquelle Dieu parle et avec laquelle il doit lui répondre... Le message de carême entend secouer les consciences face aux droits et devoirs de nos frères, face aussi à notre devoir envers les droits de Dieu. Ceci ne peut se faire que dans la communion chrétienne, où règne le principe de réciprocité et de correction fraternelle, en vue du salut eschatologique de l'homme au-delà de son bien matériel ».

 

Le texte intégral du Message de Benoît XVI pour le Carême 2012 est disponible dans la section «Documents - Vatican". Cliquez ici pour accéder à la section.

 

Vatican Information Service

Publié : 20/02/2012

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap