English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Verbiest Update Nr. 39 – Septembre – 2017

Envoyer Imprimer PDF

12/09/2017

verbiestNOUVELLES 2017 - À l’Institut Verbiest KUL, des experts affirment que “La liberté religieuse est un droit humain prioritaire”

À l’Université catholique de Louvain, huit experts de Beijing, du Vatican, de Taiwan, d’Afrique du Sud et de Belgique se sont déclarés d’accord à ce sujet lors du 2ème Forum international sur “La religion et l’état de droit”, organisé par l’Institut Verbiest du 4 au 6 septembre 2017 et présidé par le directeur Dr Francisco Carin cmf.

Le professeur Dr Rik Torfs de la KULeuven a ouvert le forum avec une conférence sur “La liberté religieuse: un droit humain autrefois populaire”. Mgr. Graulich, du Conseil pontifical pour les Textes législatifs et délégué du Vatican, a ensuite discuté de “La Hiérarchie et sa Mission dans l’Église Catholique”. Le professeur Zhang Qianfan, vice-président du Comité national pour la Constitution chinoise (Beijing), a présenté une analyse scientifique très critique des “Règlements juridiques concernant la liberté religieuse en Chine”, tandis que le Dr Liu Peng, directeur de l’Institut Pu Shi pour l’Étude de la religion et l’état de droit (Beijing), a parlé dans le même sens en expliquant “Pourquoi la Chine a besoin d’une législation sur la religion”. Le Prof. Roberto Regoli, de l’Université pontificale Grégorienne (Rome), le Prof. Pieter Coertzen de l’Université Stellenbosch (Afrique du Sud) et tous les autres experts ont souligné dans leurs conférences que la liberté religieuse est le droit humain prioritaire.

L’année passée, M. Herman Van Rompuy, président honoraire du Conseil de l’Europe, a ouvert le 1er forum sur “La religion et l’état de droit”. Des conférenciers de Chine y avaient aussi participé. Cette année, on a fait un grand pas en avant puisque que des experts de Beijing et du Vatican ont participé à ce 2ème symposium et ont eu des échanges académiques assez ouverts et constructifs sur ce sujet délicat et sensible.

À la fin du forum de deux jours, le Père Jeroom Heyndrickx cicm, ancien directeur et fondateur de la Fondation Verbiest, qui avait aussi préparé le forum de 2016, a annoncé que l’institut Verbiest organisera l’année prochaine une conférence internationale sur le même sujet, du 21 au 24 août 2018 à Louvain. Davantage d’experts d’autres pays et d’autres universités seront invités pour discuter de “la religion et l’état de droit” à partir de différents points de vue: théologique, philosophique, biblique, historique, juridique, etc. Et il ajouta: “Promouvoir ce genre de recherche académique et de dialogue avec la Chine est la raison pour laquelle l’Institut Verbiest a été créé à la KULeuven”.

Du 15 au 29 octobre 2017, l’Institut Verbiest accueillera 15 évêques de Chine pour un forum sur le “Directoire pastoral pour évêques” publié par le Saint-Siège. L’institut a invité un expert du Saint-Siège pour présider les échanges et les discussions pendant ce forum. Pendant le forum, on a aussi annoncé qu’on s’attend à plus de coopération et d’échanges académiques de ce genre avec Beijing durant les années qui viennent.

La Fondation Verbiest a profité de l’occasion du forum pour rendre hommage à son président sortant le cardinal Godfried Danneels et pour le remercier pour ses 35 ans de conseils et d’inspiration. Le cardinal Jozef De Kesel du diocèse de Malines le remplacera.

Une présentation Power Point a illustré comment, dès 1985, le cardinal Danneels, a reçu la première délégation officielle chinoise catholique, dirigée par l’évêque Michael Fu Tieshan (Beijing), pour une visite de treize jours à l’Université de Louvain et à l’Église en Belgique. Plusieurs autres délégations sont venues dans le courant des années suivantes. Trois évêques chinois officiels ont même été reçus par Sa Majesté la Reine Fabiola au Palais Royal à Laken en 1997. L’institut invita deux fois le vice-directeur de l’Administration publique pour les Affaires Religieuses de Chine pour une visite à Louvain avec une délégation: M. Liu Shu-xiang, en 1995 et M. Wang Zuo-an, en 2005. Ils ont été reçus à la KULeuven, par le cardinal Danneels, et aussi au ministère de la Justice à Bruxelles, qui s’occupe des affaires religieuses en Belgique. L’Institut Verbiest a annoncé qu’à l’avenir et sous la direction de son nouveau président, le cardinal De Kesel, il a l’intention de développer davantage le dialogue et les échanges aussi bien avec l’Église qu’avec des institutions officielles en Chine.

(Institut Verbiest KULeuven)

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap