English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Les jésuites se préparent à élire un nouveau « père général »

Envoyer Imprimer PDF

26/09/2016

jésuitesVIE CONSACRÉE - La 36e Congrégation générale des jésuites du monde entier – 215 représentants – débutera le dimanche 2 octobre 2016 à 17h30 par la messe en l’église romaine du « Gesù », où se trouvent le tombeau de saint Ignace de Loyola et une relique de saint François-Xavier, saint patron des missions.

L’événement sera présenté à la presse au siège de la curie généralice des jésuites, à Rome, mardi prochain, 27 septembre.

On attend, dans le sillage de ses prédécesseurs, un message du pape François pour la Congrégation générale, et une visite des délégués auprès du pape.

La Congrégation générale est l’organe de gouvernement le plus important de la Compagnie de Jésus : celle-ci devra notamment élire le nouveau père général, le père Adolfo Nicolas Pachon, qui a 80 ans depuis avril, ayant présenté sa démission, en mai 2014. Il a ensuite convoqué la Congrégation générale, dans une lettre du 8 décembre 2014. Elle pourrait durer 2 mois, durée approximative des deux précédentes assemblées. Ce sera aussi l’occasion de faire le point sur l’état de la Compagnie de Jésus dans le monde.

Au moment de la convocation, le père Arnaud de Rolland, assistant du provincial des jésuites de France, a expliqué à Radio Vatican que le délai de presque deux ans était nécessaire à l’élection de délégués du monde entier, par « province », et à leur réunion régionale pour préparer l’assemblée de Rome.

Lors de la Congrégation, a-t-il expliqué, le père général, « fait un discours, appelé le « De statu », sur l’état de la Compagnie », ce qui suppose aussi le temps que les informations lui parviennent de tous les continents.

Il a indiqué les deux missions principales de la Congrégation générale : « La première mission de cette Congrégation Générale sera d’élire le Père général. Il y aura un temps qui sera pris pour cela après que le Père général ait pu présenter les défis de la Compagnie aujourd’hui. Ensuite, l’ensemble des délégués étudieront un certain nombre de dossiers. Au départ, chaque Congrégation provinciale peut envoyer des postulats, c’est-à-dire des sujets du lieu où elle est, de sa province. Il nous semble important que la Congrégation générale en parle. Tous ces postulats vont être récoltés par une commission de préparation. Cette commission aura préparé un certain nombre de grands thèmes que les délégués discuteront entre eux. »

Pour ce qui est du portrait-robot du prochain père général, il ajoutait : « Il est certain que ce sera, comme ses prédécesseurs, un homme qui aura eu une expérience internationale. La Compagnie de Jésus est un ordre international. Si vous regardez les trois derniers supérieurs généraux, ils étaient tous d’origine, européenne au départ, mais ils avaient tous une expérience beaucoup plus large de la compagnie. Le Père Arrupe a été pendant longtemps au Japon. Le Père Kolvenbach a été longtemps au Proche-Orient et le Père Nicolas, à l’heure actuelle, a été longtemps en Asie, aux Philippines et au Japon. »

Source: zenit.org, 22/09/2016

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap