English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Asile: l’appel de la Comece à une solution européenne commune

Envoyer Imprimer PDF

 

15/09/2015

MESSAGES - Les évêques catholiques d’Europe invitent les Etats membres de l’Union et l’ensemble de leurs citoyens à prendre conscience de la responsabilité partagée de tout un chacun dans cette crise migratoire. « Le fait que certains pays cherchent à se dégager entièrement de leur responsabilité est inacceptable« , regrette la Comece, la Commission des Episcopats de la Communauté européenne, dans une déclaration du Comité permanent adopté le 9 septembre à Munich. « L’Union européenne n’est-elle pas fondée sur la solidarité des Européens entre eux ? Le problème des réfugiés est un défi commun qui nécessite par conséquent une solution européenne commune. » Les évêques européens saluent à cet égard le plan Juncker présenté mercredi devant le Parlement européen qui impose la répartition de 120.000 réfugiés supplémentaires sur l’ensemble des pays de l’Union à l’exception de l’Irlande, du Royaume-Uni et du Danemark.

Solidarité et serviabilité

La Comece encourage également les chrétiens à assumer leur devoir de venir en aide aux plus démunis, et ce, quelle que soient leur religion et leur origine. Elle en profite pour relayer le message du pape François qui invite chaque paroisse à soutenir les réfugiés. « Nous sommes très émus par l’élan de solidarité et de serviabilité de tant d’Européens pour l’accueil des réfugiés au cours de ces dernières semaines », confient les évêques catholiques. « Nous remercions tous ceux qui s’engagent à faire en sorte que les réfugiés soient reçus avec humanité et convivialité dans un esprit de compassion et de charité chrétienne – indépendamment de la possible reconnaissance ultérieure d’un motif pour l’asile. Cependant, il est choquant que l’on assiste par ailleurs à du harcèlement et de l’hostilité envers les réfugiés. Nous devons nous y opposer fermement, » exhortent-ils.

Une politique d’immigration et d’asile commune à toute l’Europe doit donc être adoptée « sans attendre« , estime la Comece. Le plan Juncker, qui devrait être examiné lundi prochain, est, chacun l’espère, un pas de plus vers une Europe solidaire et respectueuse des valeurs sur lesquelles elle est bâtie.

Source: info.catho.be, 10/09/2015

 

 

 

 

 

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap