English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Une double canonisation va apporter du réconfort à la Palestine

Envoyer Imprimer PDF

30/03/2015

canonizationÉVÉNEMENTS - Le Patriarche latin de Jérusalem invite les fidèles à suivre les traces des deux religieuses Mère Marie-Alphonsine et Sr Marie de Jésus crucifié qui seront canonisées le 17 mai prochain. Mgr Fouad Twal se réjouit de cette double canonisation « longtemps attendue » qui « est tombée comme une céleste rosée » sur une « terre minée par la soif d’amour et de justice et décimée par la violence ». « Cette annonce, précise-t-il, vient nous redonner confiance et espérance dans le Christ. » 

Les explications d'Antonino Galofaro.

mp3 icon

« Le Seigneur veut réconforter nos pays déchirés par les conflits et les guerres, et nos populations souffrant d’injustices continuelles. Mgr Twal comparent les deux religieuses à « des lampes pour nos pas. Par leur amour et leur foi, elles éclairent leurs familles religieuses ainsi que les fidèles de Terre Sainte, du Moyen Orient et du monde entier ». « Elles étaient simples avec grandeur. Elles étaient grandes de par leur simplicité ». « Leur entrée dans la sainteté illustre la victoire de la vertu sur le vice, de la lumière sur l’obscurité, de l’amour sur l’égoïsme, et de la foi sur l’apostasie ». Toutes et tous, sommes donc « appelés à la sainteté, à l’exemple de Mère Marie-Alphonsine et de Soeur Marie de Jésus-Crucifié. »

« Elles constituent un modèle de don de soi, de dévouement, de service, de patience, de silence et de générosité. Mais, précise le Patriarche latin de Jérusalem, il ne s’agit pas, de fuir le monde ». « Les fidèles ne sont pas tous appelés à s’enfermer dans des cloîtres, des monastères ou des couvents pour devenir des Saints. Devant Dieu, chacune et chacun doit répondre à sa vocation selon son mode de vie ».

« Tous, indépendamment de la forme que peut prendre notre vocation, nous sommes appelés à la véritable conversion du cœur. Comme à ces deux saintes, ajoute Mgr Twal, Dieu nous donne à nous aussi des grâces. Si nous suivons l’exemple de ces deux élues, dans l’amour et la pureté, dans l’abnégation et la générosité, nous obtiendrons la gloire dont elles ont été couronnées ». Mère Marie-Alphonsine Ghattas de Jérusalem, est la fondatrice de la congrégation des Soeurs du Rosaire, et Myriam Bawardi qui avait pris le nom de Soeur Marie de Jésus crucifié, a elle fondé le Carmel de Bethléem.

Source: Radio Vatican, 24/03/2015

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap