English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Consacrés pour réveiller le monde africain - Allocution de l’USG à la COSMAM

Envoyer Imprimer PDF

19/01/2015

KINSHASA - Allocution par Richard K. Baawobr, m.afr.

"Je suis heureux de participer, au nom de l’Union des Supérieurs Généraux (USG), à cette Assemblée plénière de la Confédération des Conférence des Supérieurs majeurs d’Afrique et de Madagascar (COSMAM) . Merci pour votre invitation. Je vous porte les salutations de mes frères et surtout du Comité exécutif de cette Union. Nous souhaitons longue vie à la COSMAM et surtout qu’elle puisse remplir le rôle pour lequel elle a été conçue, justement avec l’aide de l’USG/UISG . Nous vivons un moment de grâce dans l’Eglise actuelle et surtout en cette année de la Vie Consacrée durant le pontificat du Pape François. C’est à partir de ce contexte que je vous adresse le message de notre Union.

1. L’USG aux origines de la COSMAM
Si on ne sait pas d’où on vient, on ne peut pas savoir où on va, nous dit le proverbe. Je fais un bref rappel des origines de COSMAM / COMSAM  pour souligner que cette Confédération est un don de Dieu pour l’Eglise Famille de Dieu en Afrique qui a une mission prophétique, et qui a aussi une bonne nouvelle pour les filles et fils de ce continent.

Les archives montrent que c’est dès 1969 que les évêques du Symposium des Conférences Episcopales d'Afrique et de Madagascar (SCEAM/SECAM) avaient invité quelques Supérieurs généraux à être avec eux lors de leur première Assemblée plénière en Uganda lors de la visite du Pape Paul VI. Cette visite est présente dans les esprits de beaucoup car le Pape Paul VI y avait lancé un défi à l’Eglise d’Afrique, défi que nous sommes encore en train de relever. Ce 31 juillet 1969 à Kampala, Ouganda, le Pape disait:

“Le langage et la façon de manifester cette unique foi peuvent être multiples … Un certain pluralisme est non seulement légitime, mais désirable. Vous pouvez et vous devez avoir un Christianisme Africain. En effet, vous avez des valeurs humaines et des caractéristiques culturelles spécifiques qui peuvent atteindre la perfection, dans le but de trouver dans et pour le Christianisme une vraie plénitude supérieure, et en arriver à exprimer la richesse de son expression unique à l'Afrique”

Une suite à cette première rencontre a eu lieu en 1973/1974 quand les évêques d’Afrique, après avoir pris contact avec l’USG et l’UISG,  ont créé le Meeting for African Collaboration (MAC) / Rencontre de Collaboration Africaine (RCA) avec des objectifs clairs :
- Echange d’informations ;
- Etudes à faire sur des points importants ;
- Examen de plans d’action commune (priorités…) ;
- Echange de suggestions pour une meilleure collaboration ;
- Influence à exercer par les généralats envers leurs Instituts, et par le SCEAM envers les évêques pour arriver à concrétiser cette collaboration ou à favoriser l’exécution de certaines options prises par le MAC/RCA.

Avec l'encouragement moral et l’appui financier de l’USG/l’UISG, la Conférence Constitutive pour l’Afrique (CCA) est née à Nairobi lors de la réunion du 7 au 11 juillet 2003 laquelle deviendra COMSAM/COSMAM plus tard.

Le désir de la CCA exprimé dans la résolution de Nairobi était :
- Un dialogue direct et continuel avec nos évêques, avec les conférences Episcopales et entre nos conférences ;
- Un témoignage plus fort d’unité dans l’Eglise-Famille, et
- Une collaboration plus efficace avec ceux qui luttent pour atténuer les souffrances de notre continent.
Aujourd’hui cette plate-forme existe. C’est pour cela que nous sommes tous ici ! A nous de la faire fonctionner.

 

Allocution complète in Documents - Conférences

 

 

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap