English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Comment la Compagnie de Jésus voit le thème de l’écologie

Envoyer Imprimer PDF

14/11/2014

alberoJUSTICE ET PAIX - Aujourd’hui, nous savons bien que la Terre est en danger à cause de l’activité humaine et que notre destin est lié à la vie sur notre planète. Nous sommes face à un défi de civilisation. Le paradigme de la consommation croissante basée sur un modèle de production qui n’est pas durable constitue une menace pour tous les êtres de la planète. Mais nous n’avons pas encore trouvé un autre paradigme, durable, qui crée des postes de travail pour les personnes et les biens nécessaires pour tous, en particulier pour les plus pauvres. Nous nous trouvons donc à un carrefour.

Dans la Compagnie de Jésus, la préoccupation pour l’écologie est récente, bien qu’il y ait eu des précédents. En 1983, la Congrégation générale (Cg) 33, citait la manière dont les êtres humains étaient en train de détruire la nature créée ; quelque chose de lié au mépris de l’amour créateur. En 1999, le Secrétariat pour l’apostolat social publiait le document « Nous vivons dans un monde éclaté. Réflexion sur l’écologie ». Plus récemment, en 2008, la Cg35 a parlé de la réconciliation avec la création comme d’un aspect essentiel de notre mission de réconciliation entre Dieu et les êtres humains. Elle soulignait que la destruction massive de l’environnement menaçait l’avenir de la Terre. En 2011, un autre document est apparu, « Recomposer un monde éclaté », accompagné d’une lettre du père général, dans laquelle on demandait un changement des cœurs, en étant reconnaissants à Dieu pour le don de la création et disposés à entreprendre un chemin de conversion.

Source: L'Osservatore Romano, 13/11/2014

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap