English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Journée mondiale contre la peine de mort. En Asie, deux congrès de Sant’Egidio

Envoyer Imprimer PDF

22/10/2014

LOGO BLU CitiesForLifeJUSTICE ET PAIX - À l’occasion de la 12e Journée mondiale contre la peine de mort que l’on célèbre aujourd’hui, la Communauté de Sant’Egidio, cofondatrice de la World Coalition Against the Death Penalty, annonce la prochaine convocation de deux congrès internationaux sur le thème « Il n’y a pas de justice sans la vie » qui se tiendront en Asie respectivement à Tokyo, au Japon, le 23 octobre, et à Manille dans les Philippines, les 27 et 28 du même mois.

L’Asie est le continent où la peine de mort fauche le plus grand nombre de vies (une bonne partie des cinquante-huit pays mainteneurs sont asiatiques). Mais ces dernières années, des ouvertures significatives se sont fait jour au niveau des gouvernements, ainsi que des évolutions intéressantes dans la société civile.

C’est la raison pour laquelle Sant’Egidio a concentré cette année son engagement dans les pays asiatiques.

À Tokyo, le 23 octobre, au siège de la Chambre des représentants, interviendront des parlementaires, des magistrats, des intellectuels et des activistes pour les droits humains. Parmi eux, M. Mario Marazziti, président de la Commission des droits humains du parlement italien, ainsi que les représentants de l’Union européenne.

Lors des deux journées de Manille se tiendra la première conférence panasiatique au niveau intergouvernemental sur le thème « Il n’y a pas de justice sans la vie », organisée par le département de la justice des Philippines et par la Communauté de Sant’Egidio avec la Ville de Manille-Mandaluyong.

Y participeront des ministres de la justice, des hauts fonctionnaires, des maires des représentants religieux, des témoins de la lutte pour la justice et les droits humains de différents pays asiatiques, parmi lesquels les Philippines, l’Inde, le Japon, l’Indonésie, le Sri Lanka, la Mongolie, le Laos, le Cambodge et le Vietnam. La conférence entend offrir une plateforme de dialogue à ces pays qui ont entrepris ou qui entendent mettre en œuvre un parcours vers le moratoire des exécutions capitales, afin d’ouvrir un échange sur les thèmes du renouveau de la justice, donnant la priorité aux droits humains tels qu’ils sont contenus dans la tradition culturelle et religieuse asiatique. Le congrès sera inauguré par le président des Philippines Benino Noynoy Aquino.

Source: santegidio.org, 10/10/2014

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap