English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Lettre des supérieurs des congrégations de la famille mariste

Envoyer Imprimer PDF

08/10/2014

maisonMESSAGES - “Nous, ici soussignés, promettons de travailler ensemble pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Marie, Mère du Seigneur Jésus, affirmons et déclarons notre sincère et ferme intention de nous consacrer, dès la première occasion, à la fondation de la pieuse congrégation des Maristes »  (23 juillet 1816. OM 1, doc 50)

Le 15 août 2012 nous avons rappelé le 200e anniversaire des paroles adressées par Marie à Courveille « entendues, mais pas avec ses oreilles de chair, mais avec celles du cœur ….une Société qui portera mon nom… s’appellera Société de Marie ».  Donc, 12 jeunes hommes du Grand Séminaire de Lyon, y compris les cinq prêtres nouvellement ordonnés, ont signé la promesse de Fourvière le 23 juillet 1816 ; 4 seulement sont restés fidèles au projet dont Jean Claude Colin et Marcellin Champagnat.

Ils sont partis dans des voies séparées. Jean Claude Colin fut nommé vicaire à Cerdon où son frère Pierre était curé. Pierre embrassa le projet Mariste et amena à Cerdon Jeanne Marie Chavoin et sa compagne Marie Jotillon qui ont vécu les commencements des Sœurs Maristes.  De Cerdon, Jean Claude Colin et Etienne Déclas commencèrent à prêcher des missions paroissiales.  Des groupes de tertiaires laïcs, où les Sœurs Missionnaires Maristes de la Société de Marie ont trouvé leur origine, se sont constitués les années suivantes.  Ainsi avec la Société de Marie multi branches, l’objectif de l’acte d’engagement de Fourvière en 1816, prenaient progressivement forme.

Comme Famille Mariste, nous voudrions :

    Donner un caractère de nouveauté et de fierté au sens de la Promesse de Fourvière aujourd’hui ;
    Développer un sens élevé de l’identité Mariste comme “Famille Mariste”
    Susciter une énergie, une espérance, une joie, une motivation et un engagement pour « l’œuvre de Marie ».

Un comité de la Famille Mariste a travaillé en votre nom pour assurer la commémoration de l’événement de fondation de la Famille Mariste. Le point culminant sera une célébration de l’Eucharistie dans la Basilique de Notre Dame de Fourvière, à Lyon, le 23 juillet 2016.  Nous espérons que le cardinal Barbarin sera le célébrant principal.

Les jeunes Maristes qui se préparent pour les journées mondiales de la jeunesse en Pologne, déjà rassemblés à Lyon, participeront.  Nous espérons que la Messe à Fourvière sera diffusée si bien que les Maristes des diverses parties du monde pourront être en lien et faire partie ou être en communication avec leurs propre célébrations de Fourvière ce jour-là. L’idée est qu’il y ait une célébration de la Famille Mariste dans tout le monde Mariste.

En préparation à ce jour, les branches de la Famille Mariste célèbreront l’Année Fourvière du 23 juillet 2015 au 23 juillet 2016. Nous espérons que les communautés de Pères, de Frères et de Sœurs, avec les laïcs participeront à certains événements préparatoires afin de réfléchir et de prier, de nous donner à tous une occasion de nous ouvrir au renouveau et de susciter une impulsion pour bâtir une Église au visage marial.

Le comité a préparé des activités pour centrer nos pensées et nos prières sur cette année : une courte histoire de la toile de fond de la Promesse et ce qui l’a inspirée, écrite par Justin Taylor, SM, avec une réflexion sur sa signification pour nous aujourd’hui par François Drouilly, SM ; un guide pour trois courtes rencontres communautaires dans la réflexion et la prière pour communautés et personnes individuellement. Il y aura d’autres ressources à disposition sur les réseaux des congrégations.  Outre cela, nous espérons publier une collection de contributions diverses des jeunes membres de notre Famille Mariste sur leurs espoirs et leurs rêves d’avenir, inspirés par les jeunes hommes de Fourvière.  Vous aurez plus tard d’autres nouvelles sur ce sujet.  

Nous encourageons chacun d’entre vous et chacune de vos communautés à embrasser l’Année Fourvière avec des cœurs ouverts pour que nous, ici et maintenant, soyons renouvelés dans notre désir et notre engagement à nous engager pleinement, « Tout pour la gloire de Dieu et l’honneur de Marie » comme l’ont fait ces premiers Maristes dans la Promesse à Fourvière en 1816.

assinaturasFamMarista

Source: champagnat.org, 03/10/2014

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap