English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Olga, Lucia, Bernardetta : trois vies dévouées à l’Afrique

Envoyer Imprimer PDF

09/09/2014

TEMOIGNAGE - « En ce moment de profonde souffrance, la Congrégation exprime sa gratitude envers nos sœurs Olga, Lucia et Bernardetta, qui malgré une santé fragile, ont décidé de retourner en mission et ont dévoué leur vie jusqu’à la fin. Gratitude également envers la population et tous ceux qui expriment leur sympathie et solidarité. C’est dans l’intimité que requiert cette situation, que nous nous recueillons dans la prière, également pour ceux qui ont commis ce geste insensé ». C’est ce que l’on peut lire dans un communiqué diffusé aujourd’hui par la direction générale des Missionnaires Savériennes.

Olga Raschietti, qui avait depuis peu fêté ses 83 ans, est née à Montecchio Maggiore, dans la province de Vicence, le 22 août 1931. Devenue Missionnaire de Marie à 25 ans, elle partit en 1968 en République Démocratique du Congo.

Après s’être dédiée avec passion aux activités pastorales et catéchistes dans le diocèse de Uvira, elle partit en 2010 au Burundi, à Kamenge, dans un quartier populaire de la périphérie de Bujumbura dans la paroisse de Saint Guido Maria Conforti.

En juillet 2013, sœur Olga raconta en ces termes : « J’ai désormais dépassé le seuil des 80 ans. Lors de mon dernier retour en Italie, les supérieures n’étaient pas sûres de vouloir me laisser repartir.

Un jour, lors de l’adoration, je priai : « Jésus, que ta volonté soit faite ; mais tu sais que je souhaite partir encore ». Voici les mots qui me vinrent de façon limpide : « Olga, penses-tu sauver l’Afrique ? C’est mon Afrique. Malgré tout, je suis content que tu partes : pars et donne la vie ! ». Je n’ai depuis lors plus douté ».

Lucia Pulici aurait fêté ses 76 aujourd’hui. Née le 8 septembre 1939 à Desio, dans la province de Milan, elle est devenue missionnaire en 1960 à l’âge de 21 ans et partit en 1970 pour le Brésil.

Après 12 ans en tant qu’infirmière et obstétricienne, elle fut envoyée en RDC en 1982. En 2007, elle partit pour le Burundi, à Kamenge, à la paroisse de Saint Guido Maria Conforti. Bien que ses conditions ne lui permettaient plus d’exercer sa profession qu’elle aimait tant, elle avait souhaité rester en mission en tant que présence de prière et fraternité.

En octobre dernier, à la veille de son retour au Burundi, elle dit : « Je retourne aujourd’hui au Burundi, à mon âge et avec un physique faible et limité (…) mon souhait d’être fidèle à l’amour de Jésus en le concrétisant dans la mission est toujours aussi vif. La mission m’aide à lui dire dans la faiblesse : « Jésus, regarde, c’est le geste d’amour pour toi ».

 

Bernardetta Boggian, âgée de 79 ans, est née à Ospedaletto Euganeo, dans la province de Padoue, le 17 mars 1935. Elle devint missionnaire à l’âge de 26 ans et partit en 1970 pour l’actuelle RDC. Elle se dédia dans le diocèse de Uvira avec passion notamment à la promotion de la femme à travers les « foyers », les écoles d’alphabétisation et de formation pour les jeunes filles et les femmes.

Elle fut ensuite Conseillère générale de la Congrégation de 1978 à 1984 et de 1993 à 1996. Elle partit elle aussi en 2007 à Kamenge au Burundi, où elle pratiqua les activités pastorales et caritatives. Fin août 2013, elle écrivit : « Il faut alimenter en nous un regard de sympathie, respect, appréciation des valeurs, des cultures, des traditions des peuples que nous rencontrons.

Ce comportement, outre la sérénité qu’elle offre au missionnaire, aide à trouver plus facilement le langage et les gestes opportuns pour communiquer avec l’Évangile. Malgré la situation difficile et conflictuelle des Pays des Grands Lacs, il me semble de percevoir la présence d’un Règne d’amour (…). À ce stade de mon chemin je poursuis mon service envers les frères africains, tout en cherchant de vivre avec amour, simplicité et bonheur ».

 

Source: misna.org, 08/09/2014

 

 

 

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap