English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Journée internationale de la femme africaine 2014

Envoyer Imprimer PDF

27/08/2014

NOUVELLES 2014 - Instituée à l’initiative d’une grande militante féministe malienne, Awa Kéita, la Journée Internationale de la Femme Africaine est née en 1962 et a été promulguée par l’ONU et l’OUA, l’actuelle Union Africaine, le 31 juillet 1963 ; date retenue pour célébrer cette journée sur le plan international.

A l’occasion de la 52ème édition de cette journée, le 31 Juillet 2014, autour du thème : « Rôle des Femmes et des Filles dans l’Education, les Sciences et les Technologies en vue d’une Renaissance Africaine», le Forum des Femmes d’Afrique fondée sur les principes de coopération sud-sud et de solidarité et préoccupées par la non atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement dans la plupart de pays du continent africain, a réitéré son engagement à définir et apporter de nouvelles orientations pour accélérer le développement durable et équitable de l’Afrique et la réalisation des droits des femmes, notamment, leur accès aux positions de prise de décision politique et économique, à un système d’éducation adapté et de qualité, ainsi qu’à une vie libre de toute forme de violence, de discrimination et de conflit ;
De son côté, le gouvernement sud-africain s’est félicité, à l’occasion de la journée de la femme africaine,  de l’amélioration du statut de la sud-africaine au cours de ces vingt dernières années.

La ministre sud-africaine à la présidence responsable pour les femmes,  Susan Shabangu, a affirmé que  les femmes sud-africaines bénéficient maintenant des droits égaux devant loi, tout en déplorant le fait que  « beaucoup d’entre elles sont affectées par les crimes, la pauvreté, l’inégalité et le chômage ».

Le 31 juillet 2014 l’Afrique du Sud célébrait à la fois la journée de la femme africaine et le lancement du mois national de la femme, le mois d’ août, axé sur le  thème : « Célébrer le 60e anniversaire de la Charte des femmes et 20 ans de liberté : faire avancer l’agenda des femmes ».

Une journée ayant pour but de rappeler que « les femmes africaines ont été et seront toujours à l’avant-garde de la lutte pour l’émancipation et le développement. Aucune société africaine ne peut prétendre être libre jusqu’à ce que toutes les femmes soient libres, » a martelé Susan Shabangu. 

Source: radiovaticana.va, 04/08/2014

 

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
VIE CONSACRÉE
MAGAZINES

 

SITES D'INFORMATION

www.vatican.vaRadio VaticanasedosAgenzia Fides

Content bottom cap