English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Les nouvelles frontières de la pauvreté

Envoyer Imprimer PDF

29/05/2014

pauvreteJUSTICE ET PAIX - L’augmentation de la pauvreté, l’intensification des migrations de masse, le drame de la traite des êtres humains sont quelques-unes des conséquences de la croissance constante du chômage dans le monde. C’est ce que dénonce le Pape François dans son message envoyé à l’occasion de la 103e session de la Conférence de l’Organisation internationale du travail (OIT) en cours à Genève du 28 mai au 12 juin.

« Cette conférence se réunit à un moment crucial dans l’histoire économique et sociale, qui présente des défis pour le monde entier » écrit le Pape en rappelant que le chômage est « tragiquement en train d’élargir les frontières de la pauvreté » et en soulignant la gravité du problème des migrations de masse. Ces hommes et femmes contraints de chercher du travail loin de leur patrie sont exposés « à de nouveaux dangers, tels que l’horreur de la traite des êtres humains, le travail forcé et la réduction en esclavage. Il est inacceptable que, dans notre monde, le travail fait par des esclaves soit devenu monnaie courante (cf. Message pour la Journée mondiale des migrants et des réfugiés, 24 septembre 2013). Cela ne peut pas continuer ! La traite des êtres humains est une plaie, un crime contre toute l’humanité. Le moment est venu d’unir les forces et de travailler ensemble pour libérer les victimes de tels trafics et pour déraciner ce crime qui nous frappe tous, à commencer par les familles et jusqu’à l’ensemble de la communauté mondiale (cf. Discours aux nouveaux ambassadeurs accrédités près le Saint-Siège, 12 décembre 2013) ».

Le texte intégral du message du Pape

Source: L'Osservatore Romano, 28/05/2014

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap