English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Les défis et les possibilités pour la vie religieuse

Envoyer Imprimer PDF

Au p. Pernia a été demandé d'aborder spécifiquement la question des défis et des possibilités pour la vie religieuse, qui lui viennent du monde et l'Eglise d'aujourd'hui. Parmi les nombreux défis, l'orateur s’est arrêté en  particulier sur la crise de la vie consacrée causée par un monde de plus en plus mondialisée comme le nôtre.

Cette crise est particulièrement visible en Europe occidentale et en Amérique du Nord, même si on ne peut pas exclure qu'une telle crise, tôt ou tard, puisse arriver  dans d'autres parties du monde. Les donnés les plus évidentes de cette crise sont ceux de l'inexorable diminution des religieux/ses d'une part, et la perception d’une de plus en plus apparente signifiance de leur vie sur l'autre. Cette crise se manifeste aussi, non seulement dans le contexte  d’une Eglise de plus en plus polycentrique  et mondiale, mais aussi d’un processus de de-occidentalisation en acte de l'Eglise même .

L’Europe, a réaffirmé p. Pernia, est de plus en plus moins la source principale de vocations missionnaires. L'image du «missionnaire blanc qui allait dans des contrées lointaines pour vivre parmi les indigènes », est de plus en plus éloignées de la réalité. Avec beaucoup plus de fréquence on parle aujourd'hui de mission dans tous les cinq continents, avec toutes les conséquences qu'un tel fait peut inévitablement entrainer. "Ne sommes nous pas en train de remplacer, s’est demandé l'orateur, le personnel européen avec les missionnaires asiatiques ou africaines, tout en laissant intacte la façon de faire mission?".

Les principales opportunités que la situation d'aujourd'hui peut apporter à la vie religieuse sont surtout celles de l’inter culturalité de plus en plus accentuée à l’intérieur des instituts religieux, la coopération inter-congrégations et la participation croissante des laïcs formés et plus motivés. Tout cela n'est pas suffisant. Il y a encore beaucoup de questions en attente d'une réponse, tels que: la vie religieuse appartient à la dimension "charismatique" plutôt que la dimension «hiérarchique» de l'Église? Les nouvelles communautés religieuses représenter  un véritable développement de la vie consacrée aujourd'hui? Dans quelle mesure le changement de paradigme de la mission (de «missio Ecclesiae» à «missio Dei») peut avoir influence  sur la vie religieuse aujourd'hui?

Les premières réponses à ces questions, tant pour les défis et les opportunités, sont encore arrivé, dans la matinée, de cinq communications concernant la situation actuelle de la vie consacrée en Afrique (Mgr Faustin Ambassa), en Amérique latine (Sr. Maricarmen Bracaonte), en Asie (Sr. Kallupurakkathu Sujita Mary), en France (fr. André-Pierre Gauthier), en Océanie (Susan Smith Sr.).

Sur les nombreuses provocations écoutées à niveau planétaire, après une confrontation attentive dans les groupes linguistiques dans l'après-midi, les débats du jour se sont conclus en assemblée générale par le partage de quelques directives de base pour l'avenir. Les travaux reprendront mercredi matin, 9 Février, avec le deuxième rapport de fond confié à sr Mary Maher des États-Unis sur le thème: «Appelées et envoyées: réflexions sur une théologie de la vie religieuse apostolique aujourd'hui»

 

(P. Angelo Arrighini)

Publié: 09/02/2011

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha

VIE CONSACRÉE
MAGAZINES

 

SITES D'INFORMATION

www.vatican.vaRadio VaticanasedosAgenzia Fides

Content bottom cap