English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Première Conférence de Presse du Recteur Majeur des Salésiens

Envoyer Imprimer PDF

07/03/2014

rettore salesianiNOUVELLES 2014 - Le 2 avril, à la Maison Générale des salésiens à Rome, Don Ángel Fernández Artime, SDB, nouvellement élu Recteur Majeur de la Congrégation salésienne et Xe successeur de don Bosco, a rencontré dans une conférence de presse les journalistes et les opérateurs de la communication à laquelle ont participé aussi deux FMA de la Communication Sociale.
La conférence de presse a été convoquée pour répondre aux multiples demandes d’interviews et de réclamations des médias de différents pays, arrivées à l’Agence INFO Salésienne depuis le 25 mars, date de l’élection du Xe successeur de don Bosco. Le modérateur était le Dr. Carlo Di Cicco, Vice-directeur de « l’Observateur Romano », le Vicaire, don Francesco Cereda était également présent.     

« Les Salésiens et moi-même, en première personne, nous voulons être ouverts au monde et à la société. Nous ne sommes pas là pour rester enfermés entre les murs, mais pour avoir un regard sur le monde ». C’est avec ces paroles que le Recteur Majeur a salué les participants à sa première Conférence de presse.

« J’ai laissé l’Argentine il y a un mois. J’espérais y retourner le 13 avril – a poursuivi don Angel - . Un début de service inattendu parce que jusqu’à présent, j’ai été chargé de différents services comme délégué de Pastorale des jeunes, Provincial en Espagne d’abord puis en Argentine… C’est un regard de foi qui m’a fait accepter ce que l’Esprit Saint a décidé ».

L’attention, la proximité, le soutien des jeunes en difficulté, aux plus désavantagés restés sans travail, l’attention aux pauvres, à ceux qui vivent dans les périphéries du monde, c’est un grand défi.
« Certes, nous ne pouvons pas sauver tout le monde, mais nous pouvons être la voix de ceux qui n’ont pas de voix, a dit le Recteur Majeur. Comme don Bosco nous voulons faire « de bons chrétiens et d’honnêtes citoyens », dialoguer avec tous les croyants et les non croyants, les catholiques pratiquants et ceux qu’on dit loin de l’Eglise», même si les réalités institutionnelles ne nous laissent pas toujours la liberté d’expression et de culte ». Avec le rappel du bicentenaire de don Bosco il a été confirmé que ce sera un « don merveilleux » la visite du Pape François à Turin et aussi dans la même période, l’exposition du Saint Suaire.
 
« Et la situation des nouvelles vocations ? » Les nombres qui donnent un aperçu de la réalité des Salésiens offrent un tableau clair de l’engagement de ceux qui ont décidé de suivre les pas de don Bosco. Ils sont 15 mille les salésiens dans le monde et leur présence est capillaire dans 132 nations, avec de nombreuses œuvres. Nombres qui caractérisent ce qui était l’idée  initiale de don Bosco, « renouveler notre engagement pour redonner la dignité aux jeunes, dignité perdue par pauvreté, par désoccupation, par ignorance culturelle, à cause des violences, des guerres, des migrations forcées ». Un engagement – comme l’a expliqué don Angel – qui n’a pas pour seuls motifs la solidarité humaine, la philanthropie, mais qui est motivé et animé par la foi et la volonté d’être disciple de Jésus et de l’Evangile.

Le Recteur Majeur est la Centre d’unité de toute la Famille Salésienne, une grande famille qui compte plus de trente groupes, un potentiel de présence charismatique au service des jeunes. « En premier lieu nous aimons beaucoup les Filles de Marie Auxiliatrice ; « pleine autonomie et communion nécessaire ». Alors qu’elles s’apprêtent à vivre leur prochain XXIIIe Chapitre Général, nous leur souhaitons d’avoir le regard fixé sur les jeunes, en particulier les plus pauvres ! Le choix des pauvres est un critère de sécurité pour une congrégation, pour l’Eglise. Ne nous dispersons pas dans d’autres choses provisoires, offrons aux jeunes le meilleur : l’éducation, la formation, l’accompagnement … dans la liberté, les aidant à réaliser leur projet de vie ».  
Les questions au sujet de la situation de “Gerini” n’ont pas manqué. Don Fernandez a laissé la parole à don Cereda, n’ayant pas participé directement au gouvernement  de la Congrégation dans les dernières années. Il a néanmoins précisé qui ne s’agit pas d’un problème qui  implique toute la congrégation mais seulement  un office spécifique et limité de la Direction générale et qui dans le bureau d’administration des biens poursuit  la ligne qui  ne peut être que celle de la transparence et de la conduite correcte.

Source: Salésiennes de Don Bosco, Filles de Marie-Auxiliatrice, 03/04/2014

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
VIE CONSACRÉE
MAGAZINES

 

SITES D'INFORMATION

www.vatican.vaRadio VaticanasedosAgenzia Fides

Content bottom cap