English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Interview de Marta Ceballos Coordinatrice de la communauté du Généralat par Marie Françoise Mestry

Envoyer Imprimer PDF

 26/03/2014

ROME - S. Marta Ceballos, cinquième en partant de la gauche, est la Coordinatrice locale de la communauté du Généralat du Bon Pasteur de Rome. Elle appartient à la Province de Mid-North America et a déjà servi à Rome comme Trésorière de Congrégation entre 1993 et 1999.

Son rôle est de coordonner la communauté du Généralat afin qu’elle vive la mission du Bon Pasteur en gardant à l’esprit l’unicité de son statut de communauté internationale au service de l'ensemble de la Congrégation.

Depuis 1995, la Coordinatrice crée le lien entre les différentes Congrégations présentes dans la maison. Depuis le 25 mars 2009,quatre Congrégations y vivent désormais ensemble.

Photo ci dessus: A partir de la gauche: Marie Françoise Mestry, Coordinatrice des Communications; Yolanda Borbon, Économe de Congrégation; Ana Maria Quiroz, Coordinatrice pour l’hospitalité; Pramilla Fernando, Secrétaire; Marta Ceballos, Coordinatrice de Communauté; Yvette Arnold, Secrétaire de Congrégation; Gemma Dinglasan, Assistante Économe et Gratia Fernando, Coordinatrice de la Liturgie.
 
Parlez-nous de la communauté du Généralat. Quand a-t-elle été établie? A quand remonte l'arrivée des premières sœurs au Généralat de Rome ?

Le transfert du Généralat à Rome en 1966

La question du transfert du Généralat à Rome est restée longtemps à l'ordre du jour, car c’est au Chapitre général de 1933 qu’elle a été abordée pour la première fois. Cependant divers facteurs comme l’exigence de trouver un site adapté, les longs et difficiles travaux de construction du bâtiment via di Bravetta et l'éclatement de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) n’ont cessé de retarder le projet. Finalement en 1966, suite à la réélection de S. Mary Thomas Aquinas Lee, ce fut le moment pour S. Mary Aquinas, ses trois assistantes et six secrétaires de s’installer, le 26 octobre, dans une aile de la propriété de la via di Bravetta. Mais bientôt, les lieux s’avérèrent trop spacieux et en 1969 le Généralat déménagea dans son actuel lieu de la Via Aurelia.

Restructuration

La restructuration du secrétariat au Généralat a commencé comme projet après le Chapitre de 1997.
A partir de ce Chapitre, le Conseil de Congrégation n’a plus fonctionné en régions. Jusque là, chaque Conseillère Générale et la Responsable de Congrégation avaient des Soeurs comme secrétaires personnelles, qui travaillaient dans la même langue que la Conseillère. D’autre part, quelques membres de l’Équipe de leadership désiraient libérer davantage de Soeurs de la Communauté du Généralat pour le service d’un apostolat direct.
A un moment donné, le Conseil de Congrégation a décidé de libérer les Soeurs du service du secrétariat et d’engager trois personnes capables  de travailler dans les trois langues officielles de la Congrégation: français, anglais et espagnol. Ces trois nouveaux ou nouvelles  employé(e)s seraient au service du Conseil de Congrégation sous la responsabilité directe de la Secrétaire générale.
Résultat: pendant plus de deux ans, avant l’Assemblée/Chapitre général de 2003, les Soeurs qui travaillaient au Secrétariat ainsi que  les membres de la Communauté du Généralat, ont participé au processus de restructuration du secrétariat. Ce processus a requis au début les services d’une spécialiste externe et plusieurs réunions des Soeurs concernées.
JBP 184

Que nous diriez-vous de la vision, de la mission de l'actuelle communauté du Généralat?

La mission de la communauté du Généralat est de soutenir la Responsable de Congrégation et son équipe. Nous sommes leur communauté, leur foyer. Nous les accueillons à leur retour de voyage et les voyons repartir. Nous restons en contact même lorsqu’elles sont loin de Rome.Nous accueillons nos Sœurs du Bon-Pasteur venant séjourner ici dans le cadre de réunions: comités et commissions ou tout autre motif,ainsi que les membres de leur famille et nos collaborateurs dans la mission. Nous accueillons également les invités des trois autres Congrégations. Nous apportons notre soutien au BDM, que nous aidons en particulier lorsqu’il y a des opportunités de ventes. Chaque Sœur a un rôle spécifique dans la communauté.

Quel sont vos activités pendant l’année?

Nos activités sont de l’ordre du maintien de la vie communautaire, de la planification des liturgies, de la récréation. Nous servons de guides à nos hôtes,leur indiquant les parcours touristiques de la ville de Rome, ou la manière d’assister aux audiences papales. Nous nous occupons du transport entre le Généralat et l’aéroport. Nous célébrons les anniversaires, les fêtes, les fêtes nationales et Thanksgiving comme il se doit.
Nous programmons nos retraites, nos sorties en communauté, nos visites en famille, etc.

Pour certaines célébrations de la Congrégation, la communauté du Provincialat, celle des NDC et les Eudistes se joignent à nous. Des sœurs sont par ailleurs impliquées dans certains organismes de structure inter-congrégationnelle se rapportant aux Communications, au secrétariat de Congrégation, aux Trésoriers de Congrégation, à  Justice et Paix et aux travailleurs migrants. Ainsi, S. Gratia Fernando est notre représentante pour la commission Justice et Paix, et S. Ana Maria Quiroz travaille dans une paroisse avec les migrants.Toutes sont encouragées à participer à des cours, des conférences, à développer leurs talents pour la mission.

Pourriez-vous nous parler de votre expérience personnelle de la vie dans cette communauté (inter-congrégations et internationale)?

Vivre dans une communauté internationale et inter-congrégations est une expérience porteuse de grâces mais difficile en même temps. C’est un enrichissement mutuel entretenu par le vécu et le partage des autres Congrégations, le charisme qui leur est spécifique et leur manière unique d'atteindre ceux et celles qu'elles sont appelées à servir dans l'Eglise. Il est merveilleux d’entendre S. Brigid et les Conseillères parler des différentes missions et réalités du monde.

Célébration de la fête du printemps au Généralat

Le 31 janvier, date du Nouvel An Chinois, la Maison Généralice de Rome a célébré la fête du Printemps. Nous remercions Sr Susan Chia qui est l'initiatrice d’une coutume que nous pratiquons en cette occasion et consiste à collecter des fonds au profit d’une mission spécifique. Les sœurs des  quatre communautés qui résident à la Maison Généralice (Bon-Pasteur, Notre-Dame de Charité, Notre-Dame de Namur et Franciscaines Missionnaires de l'Immaculée-Conception) ainsi que Cristina Duranti et son équipe du Bureau pour le Développement des Missions, tout le monde était présent aux côtés des participantes à la session de formation et des membres du Comité Consultatif. Nous étions 45 à participer à l'événement.

Sœur Gemma, avec l'aide des sœurs de la communauté du Généralat, avait merveilleusement décoré la salle-à-manger et préparé de très appétissants plats chinois, pour notre plus grand plaisir. Le repas débuta par une prière, qu’elle avait également préparée, et chaque table a récité une prière de bénédiction. Chaque personne présente a reçu une petite enveloppe rouge dans laquelle elle était invitée à déposer son don en faveur de la mission.
Cette année, la somme recueillie s'élève à environ 1 000 euros et la donation était destinée à notre mission Congolaise. Le repas s’est conclu par un chant d'action de grâce: «Rendez grâce au Seigneur... ».

 

Source: buonpastoreint.org 14/03/2014
 

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap