English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

RMG - CG27: Une présence chargée d’espoir

Envoyer Imprimer PDF

14/03/2014

ngloyVIE CONSACRÉE - Un géologue belge, Jules Cornet, a affirmé que « le Congo est un scandale géologique », car le sous-sol regorge de richesse de tout genre. On comprend alors que le pays soit fortement ‘ambitionné’ par les grandes puissances. Une panoramique sur la réalité sociale et salésienne de la République Démocratique du Congo a été offerte dans le ‘mot du soir’ de lundi dernier par don Jean-Claude Ngoy, Supérieur de la Province de l’Afrique Centrale.

Les minerais sont la plus grande richesse, mais il y aussi de grandes possibilités pour l’électricité – avec la centrale d’Inga – et le pétrole. Et à ne pas oublier que le Congo, après le Brésil, possède la plus grande surface de forêts de la terre.

Le Congo est un pays à dimension continentale, marqué par un exode constant vers les villes : Kinshasa est devenue une mégapole de 7-8 millions d’habitants. L’économie marque des signes évidents de croissance économique, mais cette croissance ne produit ni développement ni bienêtre social. 

La mauvaise gestion des ressources se manifeste dans le manque de solidarité et de justice contributive et distributive. D’où les grandes inégalités dans la population et aussi les guerres internes, fomentées par les milices ‘mercenaires’ – noua a expliqué le Provincial.

C’est dans ce contexte qu’opère la présence salésienne, désormais  lancée vers un second centenaire d’activités, avec plus de 230 confrères, dont plus que la moitié en formation initiale. L’âge moyen est de 41 ans et les communautés sont 27, qui cependant animent et gèrent le double des œuvres. C’est aussi une Province missionnaire : elle a déjà mis 15 salésiens à la disposition du Dicastère des Missions.

Fidèle à une mission présente dès les origines, quand arrivèrent les premiers missionnaires de la Belgique,  continue la présence prioritaire dans les écoles, qui répond à un besoin social et des jeunes. Les écoles constituent, en effet, le groupe plus nombreux des œuvres : primaires, collèges, trois écoles techniques secondaires et la récente fondation de deux centres d’enseignement universitaires (informatique et sciences économiques et politiques).

Une attention spéciale est réservée pour les œuvres dédiées aux jeunes à risque, avec internats, écoles agricoles, artisanales et professionnelles. Sans compter les paroisses, les missions et les maisons de formation avec un ‘Theologicum’ international.

L’avenir est marqué par l’optimisme et l’espoir : en janvier 2013 a pris naissance la Délégation de la République Démocratique du Congo-Ouest, qui comprend les maisons de Kinshasa et les deux du Kasai (Ouest et centre du pays) ; plus tard pourraient naître d’autres Provinces.

C’est un songe qui, pour devenir réalité, a besoin de trois conditions :l’apport de nouvelles vocations, la solidité de la formation, la bonne animation des communautés.

« Nous sommes optimistes – conclut le Provincial – pour ce qui concerne la consolidation des communautés et aussi pour une expansion intelligente et dynamique de la présence salésienne ».

Source: Agenzia Info Salesiana, 12/03/2014

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap