English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Pape François : « La gratuité et le don ont leur place dans l'économie »

Envoyer Imprimer PDF

10/03/2014

gest econMESSAGES - « Soyez à l'avant-garde dans l'attention à toutes les formes de misère et de pauvreté », c'est l'appel du Pape François dans son message adressé samedi aux participants du symposium sur la gestion des biens ecclésiastiques au service de l'Homme et de la mission de l'Eglise. Cette réunion organisée à Rome par la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique rassemble les trésoriers et les économes généraux de plus de 500 communautés du monde entier.

Reprenant son exhortation apostolique Evangelii Gaudium, le Pape a dénoncé « l'économie de l'exclusion et de l'inégalité » en vigueur aujourd'hui, où règnent « la loi du plus fort et la compétitivité, où le puissant mange le plus faible ». Cette « précarité dans laquelle vit la majorité des hommes et des femmes de notre époque, comme la fragilité spirituelle et morale de tant de gens - en particulier les jeunes » interpellent l'Eglise.

Don et gratuité

Ce constat doit pousser les communautés religieuses à montrer, par leur style de vie et par leur témoignage, que « le principe de la gratuité et la logique du don ont leur place dans l'économie. Le don de soi en tant que religieux, et la fidélité au charisme du fondateur et au patrimoine spirituel, restent le premier critère d'évaluation de l'administration des communautés » écrit le Pape.

François insiste également sur « la prudence et la transparence » nécessaires dans la gestion des biens des communautés, « en conjuguant la dimension prioritaire charismatico-spirituelle à la dimension économique et à l'efficacité ».

Partage, pauvreté et sobriété

Surtout, pour le Pape, les communautés doivent témoigner de la pauvreté vécue par le Christ : « une pauvreté théorique n'est pas utile, il faut que la pauvreté s'apprenne en touchant la chair du Christ pauvre, à travers les humbles, les pauvres, les malades et les enfants. Pour l'Eglise et pour le monde, soyez à l'avant-garde de l'attention envers toutes les formes de pauvreté et de misère, matérielle, morale et spirituelle » a exhorté le Pape.

« Cette pauvreté amoureuse est la solidarité, le partage et la charité, détaille François, et cela s'exprime dans la sobriété, dans la recherche de la justice et dans la joie de l'Essentiel ». Surmonter chaque forme d'égoïsme à travers la logique de pauvreté de l'Evangile, c'est d'ailleurs ce qu'avait mis en avant François dans son message pour le Carême.

Source: Radio Vatican, 08/03/2014

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap