English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Nouvelle insertion à Fukushima - Japon

Envoyer Imprimer PDF
JAPON - Tout le monde connaît la tragédie qui a frappé Fukushima il y a deux ans. Etant donné la gravité de l’incident, la vie n’est pas très sûre dans cette région, cependant la Province du Japon a pris la décision de soutenir et d’accompagner les habitants.

Deux années ont passé depuis la grande catastrophe qui a frappé l’Est du Japon, le 11 mars 2011. Notre Province du Japon a décidé d’envoyer trois sœurs vivre avec les gens dans la région affectée, qui a pour nom: Haramachi, Minamisouma City et Fukushima Préfecture. Elle est située à 24,5 kilomètres de la centrale atomique de Fukushima.

Après le désastre, des volontaires de tout le Japon sont venus aider les districts concernés. Mais à Haramachi, encore maintenant, peu de personnes sont venues aider à cause des radiations. C’est pourquoi nous avons été appelées à vivre avec les gens, parmi eux, pour partager leur vie. Certains ont été très surpris à la nouvelle de notre insertion et ont été très touchés… et maintenant nous sommes là. Je vais vous dire ce que nous faisons.   Nous avons loué une petite maison, à quelques mètres de la maison des propriétaires. Les propriétaires, Mr et Mme Mori ne sont pas catholiques mais ils sont très généreux et amicaux. Ils ont même poussé la gentillesse jusqu’à suspendre la croix en bois au mur de notre chapelle avec un fil pour la pêche. Ce sont vraiment nos anges gardiens.

Ce que nous devons faire, c’est d’abord aider les enfants à étudier. La plupart d’entre eux ont été obligés d’aller dans des lieux plus sûrs et de changer plusieurs fois d’école. Ils ont perdu l’envie d’étudier et sont désorientés. Deuxièmement, le Centre Catholique des Volontaires à Tokyo a ouvert une base à Haramachi. Ainsi chaque mardi les personnes du Centre et les volontaires (y compris nous) distribuent des légumes frais aux gens vivant dans des maisons temporaires. C’est aussi un moyen d’aider les fermiers. Troisièmement, le prêtre de la paroisse d’Haramachi a proposé d’organiser une rencontre de prière dans notre chapelle, le premier jeudi de chaque mois. La première réunion a eu lieu le 2 mai et 14 chrétiens, y compris les sœurs, ont prié ensemble devant le Saint Sacrement. Après la prière, nous avons pris le thé et eu un temps de convivialité. Quatrièmement, nos propriétaires nous ont demandé d’organiser quelque chose d’intéressant pour les personnes âgées du voisinage parce qu’ici, à Oohara, les jeunes s’en vont et les plus âgés restent chez eux sans rien faire parce qu’ils ne peuvent plus cultiver les champs. Aussi avons-nous prévu une rencontre, pour regarder un film et prendre le thé tous ensemble. La première fois ce fut le 23 mai. A notre grande surprise plus de 40 personnes sont venues et ont profité de ce moment de convivialité. Cela n’aurait pas été possible sans l’aide de nos propriétaires.   C’est ainsi que nous nous insérons doucement dans le quartier et dans la communauté paroissiale de Haramachi. Merci pour votre pensée et vos prières. Nous comptons sur vous.
Sasaki Miyoko,Ozawa Kyoko,
Shigeto Yumiko, fmm

 


Publié: 18/12/2013

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap