English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

De Caracas à Rome : l’histoire d’Arturo Sosa

Envoyer Imprimer PDF

08/11/2016

sosaTÉMOIGNAGE - Entrevue avec le nouveau supérieur général de la Compagnie de Jésus
Deux jours après l’élection, l’équipe des communications de la Congrégation générale a rencontré le P. Arturo Sosa, SJ, pour lui donner l’occasion de parler de sa vie et de sa pensée. L’entretien cherche à faire connaître le Père Général à partir de ses propres mots. Il est conçu pour rejoindre tous les jésuites et tous ceux et celles qui, de par le monde, font partie de la grande famille ignatienne.

Sur son élection comme Père Général

Comme tous les électeurs, je suis arrivé à la Congrégation en me demandant qui se- raient les meilleurs candidats pour la charge de Général et, évidemment, je ne m’étais pas mis sur cette liste. Le premier jour de la Murmuratio, j’ai commencé à recueillir de l’information sur ceux que je voyais comme candidats. Le 2 e jour, j’ai commencé à sentir qu’on me posait des questions sur moi et qu’on en posait à d’autres à mon sujet. Le 3 e jour, j’ai senti un malaise parce que les questions étaient beaucoup plus directes; le 4 e jour, encore plus. Durant les trois derniers jours de la Murmuratio, j’ai parlé avec 60 personnes et plu- sieurs me posaient des questions sur ma santé. Alors j’ai commencé à me faire à l’idée que ça pourrait arriver... tout en priant pour que les compagnons prennent vraiment au sérieux ce que dit saint Ignace : entrer dans la salle où se fait l’élection sans une idée déjà arrêtée. Le jour de l’élection, en entendant la lecture des bulletins, j’ai accepté ce qui arrivait, avec l’intuition pro- fonde que je devais avoir confiance au jugement de mes frères et non pas au mien. S’ils m’ont élu, c’est qu’ils avaient leurs raisons, je suis prêt à répondre à cet appel du mieux que je peux. Dans le cadre de cette élection, je pense qu’ils m’ont choisi à cause de l’expérience que j’apporte, aussi bien au niveau local qu’au niveau de l’apostolat international. Sans aucun dou- te, mon travail à Rome ces deux dernières années a eu de l’importance. Mais, surtout, je pen- se que je suis parmi les nombreux jésuites qui, en Amérique latine, ont essayé de mettre en pratique ce que les Congrégations ont promu au cours des 40 dernières années. C’est comme ça que je comprends leur choix; une confirmation de la direction de la Compagnie de Jésus prise ave le P. Pedro Arrupe. Personnellement, je pense être comme beaucoup de jésuites de ma génération.

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap