English Français Italiano Espanol
Left cap
Right cap
Content top cap

Le Pape invite les Augustins Récollets à être «des hommes d'espérance»

Envoyer Imprimer PDF

25/10/2016

agostinianiMESSAGES - Le Pape François a reçu en audience, ce jeudi 20 octobre 2016, une soixantaine de membres de la famille des Augustins Récollets, le dernier ordre mendiant institué par Pie XII en 1912. Ils étaient réunis à Rome pour leur 55ème Chapitre général. Dans la salle Clémentine du palais apostolique, le Saint-Père a appelé les Augustins Récollets à être des hommes d’espérance et des créateurs de communion.

«Tout notre espoir est dans ta grande miséricorde. Dis-nous ce que tu ordonnes et ordonne ce que tu veux». Cet extrait des Confessions de saint Augustin et thème du chapitre des Augustins, nous pousse à être «des hommes d'espérance capables de mettre toute notre confiance en la miséricorde de Dieu pour faire face aux défis que le Seigneur nous offre. Dieu ne déçoit jamais. Il est celui qui nous guide, de manière mystérieuse, avec un amour paternel».

«Lors de votre chapitre, la vie de l’ordre, ses défis, ses espérances ont été évoqués à la recherche d’un renouvellement, mais toujours dans l’obéissance», souligne le Pape François. Obéissance à Dieu, présent à tout instant et au charisme initial de l’ordre pour le «déguster» dans toute sa «fraicheur et son intégrité». Le Pape les invite à apprécier aussi les difficultés surmontées par le passé afin de mieux affronter celles à venir. «Ce chemin avec Jésus» deviendra une «prière de remerciement et de purification intérieure». «Cette grande mémoire» de l’amour de Dieu dans le passé nous aidera à vivre avec passion le présent, avec «liberté d’esprit» et disponibilité.

«Quand le Seigneur est au cœur de notre vie, tout est possible», poursuit le Saint-Père. «Il nous guide et il n’y aura ni échec, ni mal». Le Pape invite ainsi à témoigner de l’amour de Dieu et à être des créateurs de communion. Au milieu du monde, ils doivent être les constructeurs d’une société capable de reconnaitre la dignité de toute personne et de partager le don que chacun est pour l’autre. Pour ce faire, il suffit de savoir donner «à toute personne» la même qualité d’amour que Dieu à donner. «C’est cela le pouvoir que nous avons. Non pas nos idéaux et nos projets, mais la force de la miséricorde de Dieu qui transforme la vie».

Source: radiovaticana.va, 20/10/2016

AddThis Social Bookmark Button
 
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre "Newsletter" et vous recevrez régulièrement les principales nouvelles
captcha
Content bottom cap